Grains de maïs

Les experts de l'USDA relèvent les prévisions pour la production de maïs 2023/24 à un niveau record


Dans le bilan de l'offre et de la demande de maïs de juin 2023-24, l'USDA a de nouveau augmenté la production, la consommation, les exportations et les stocks finaux, mais les prix ont à peine réagi, ne chutant que de 0,5 à 1 %.

Le bilan de la campagne de commercialisation 2022/23 relève la prévision de production pour le Brésil de 2 millions de tonnes à 132 millions de tonnes, dépassant l'estimation des analystes de 130,93 millions de tonnes et reflétant une réduction de 2 millions de la prévision pour l'Argentine. 35 millions de tonnes. Pour l'Ukraine, les prévisions de production pour la campagne de commercialisation 2022/23 ont été relevées de 1,5 million de tonnes à 27 millions de tonnes, puisque les prévisions d'exportation ont été relevées de 1,5 million de tonnes à 27 millions de tonnes (bien que le 06.06.23 déjà 27,3 millions de tonnes aient été exportées et jusqu'à 1 million de tonnes supplémentaires pourraient être expédiées d'ici la fin de la saison). Pour le USA La prévision d'exportation a été abaissée de 1,27 million de tonnes à 43,82 millions de tonnes en raison d'une concurrence plus forte du Brésil, dont l'estimation a été relevée de 2 millions de tonnes à 55 millions de tonnes, entraînant une baisse des exportations argentines de 2 millions de tonnes à 23 millions de tonnes équilibrées. .

Par rapport aux estimations de mai, le bilan maïs de la campagne 2023/24 évolue comme suit :

  • La prévision de production mondiale a été relevée de 3,14 millions de tonnes pour atteindre un record de 1.222,77 1.150,73 millions de tonnes (2022 23 millions de tonnes pour la campagne de commercialisation 1.217/2021, 22 1.129 millions de tonnes pour la campagne de commercialisation 2020/21, 2,5 24,5 millions de tonnes pour la campagne de commercialisation 27/2022), y compris pour L'Ukraine de 23 à 4 millions de tonnes (4,6 millions de tonnes pour la campagne de commercialisation XNUMX/XNUMX), les agriculteurs ayant planté XNUMX millions d'hectares de maïs (XNUMX millions d'hectares l'an dernier). Pour le USA les estimations restent inchangées jusqu'à ce que le Département d'État publie un rapport sur la superficie le 30 juin.
  • L'estimation de la consommation mondiale a été relevée de 2,21 millions de tonnes pour atteindre un record de 1206,35 millions de tonnes (1163,06 millions de tonnes pour la campagne de commercialisation 2022/23, 1202,9 millions de tonnes pour la campagne de commercialisation 2021/22 et 1143,29 millions de tonnes pour la campagne de commercialisation 2020/21). année), ce qui peut être attribué à l'augmentation des importations avec la baisse des prix.
  • Les prévisions pour les exportations mondiales ont été relevées de 2,5 millions de tonnes à 197,76 millions de tonnes (176,37 millions de tonnes pendant la campagne de commercialisation 2022/23 et 204,7 millions de tonnes pendant la campagne de commercialisation 2021/22), y compris pour l'Ukraine de 2,5 millions de tonnes à 19 (17) millions de tonnes.
  • La prévision pour les importations mondiales est relevée de 2,5 millions de tonnes à 187 (175,03 et 184,59) millions de tonnes, y compris pour l'UE de 2,5 à 22,5 millions de tonnes car des expéditions importantes restent à attendre de l'Ukraine.
  • L'estimation des stocks de clôture mondiaux a été relevée de 1,08 à 313,88 millions de tonnes (297,41 millions de tonnes pour la campagne de commercialisation 2022/23, 306,9 millions de tonnes pour la campagne de commercialisation 2021/22 et 293,29 millions de tonnes pour la campagne de commercialisation 2020/21) et correspondait donc presque à l'estimation des analystes de 313,12 millions de tonnes, de sorte que les cotations ont à peine réagi au rapport.
  • À la Bourse de Chicago vendredi, les contrats à terme sur le maïs de juillet n'ont chuté que de 1 % à 237,9 $/tonne (+ 3,1 % pour le mois) et les contrats à terme de décembre ont chuté de 0,5 % à 208,8 $/tonne (+ 4,2 % pour le mois), se remettant partiellement des chutes de 11 % et 11,4 % en avril respectivement.

À la Bourse de Paris, les contrats à terme de novembre ont augmenté pour Maïs 0,6 % à 227 EUR/tonne ou 249,7 $/tonne, en hausse de 1,7 % pour le mois en raison du temps sec et d'une récolte de maïs qui se détériore en France.

Source: Ukragroconsult (Ukraine)

Retour aux nouvelles
×