Soja

Sous la pression d'une faible demande sur le marché ukrainien du soja, la baisse des prix s'est poursuivie


La tendance au raffermissement des prix des soja, qui persistait en Ukraine dans la seconde quinzaine de mai, a été remplacée par une dynamique baissière depuis début juin.

Les facteurs qui ont soutenu les prix jusqu'à présent restent intacts. Concrètement, il s'agit de freiner la vente des agriculteurs qui jugent les prix fixés trop bas et les coûts logistiques élevés. D'autre part, la présence de la majorité des transformateurs achetaient auparavant des stocks de soja et, par conséquent, la faible activité d'achat soutient une pression importante sur les prix et annule ces facteurs. Dans le même temps, la demande de soja non GM était inférieure à celle de GM, ce qui a contribué à une baisse plus importante du soja.

Au 7 juin, les prix de la demande de soja dans de nombreuses régions d'Ukraine se situaient principalement entre 380 et 492 €/tonne, soit en moyenne 16 €/tonne de moins que les chiffres de la semaine précédente.

Retour aux nouvelles
×