Arrêter

La Hongrie et la Pologne demandent la prolongation de l'embargo sur les oléagineux ukrainiens


L'embargo sur les importations de céréales et d'oléagineux ukrainiens dans l'UE devrait être prolongé après le 15 septembre, selon le ministre hongrois de l'Agriculture Istvan Nagy. Il a dit cela après des entretiens avec son homologue polonais Robert Telus à Varsovie.

Les livraisons de matières premières ukrainiennes vers la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie sont désormais limitées : l'embargo s'applique au blé, au maïs, au colza et aux graines de tournesol.

« Nous pouvons désormais protéger nos frontières et nos agriculteurs non pas par une action nationale mais par une action collective de l'UE. Cependant, il s'agit d'une situation temporaire qui durera jusqu'au 15 septembre », a déclaré Nadia sur le site Internet du ministère de l'Agriculture.

Le ministre fait valoir que le délai est "trop ​​court car, par exemple, la récolte du maïs est toujours en cours".

"Nous aimerions donc certainement que l'interdiction de livraison de céréales et d'oléagineux ukrainiens aux pays de l'UE soit prolongée", a déclaré Nagy.

Nous voudrions vous rappeler que, malgré l'interdiction actuelle, la Hongrie et d'autres pays d'Europe centrale autorisent le transit des produits agricoles ukrainiens à travers leur territoire vers les marchés mondiaux. Les autorités locales contrôlent strictement que la cargaison est transportée sur les itinéraires spécifiés vers les destinataires prévus.

Source: oléoscope (Russland)

Retour aux nouvelles
×