Commission européenne

L'Ukraine présente un plan pour résoudre le problème des céréales


Le 19 septembre, lors d'une réunion de la plateforme de coordination créée sous les auspices de la Commission européenne, l'Ukraine a présenté un plan d'action pour résoudre le problème des importations de céréales ukrainiennes vers cinq pays voisins de l'UE. L'Ukraine a l'intention d'introduire des contrôles plus stricts sur les exportations ukrainiennes et d'éviter une déstabilisation accrue des marchés agricoles dans les pays mentionnés, a déclaré la porte-parole de l'UE pour l'agriculture et le commerce, Miriam Garcia Ferrer, lors d'un point de presse à Bruxelles, a rapporté Ukrinform.

« Comme convenu, l'Ukraine a déjà présenté quelques propositions pour le plan d'action, qui comprendra plusieurs parties. L'un d'eux prévoit l'échange d'informations et de données sur l'exportation de produits agricoles vers les pays concernés, ainsi que l'échange d'informations sur les pays de destination des exportations ukrainiennes », a déclaré Ferrer.

Selon elle, le plan d'action présenté par l'Ukraine prévoit la création d'un mécanisme de vérification et de surveillance et l'introduction d'un système de licences pour mieux contrôler les exportations.

"Nous sommes convenus de poursuivre les discussions et les échanges puisque l'Ukraine a accepté ce plan d'action", a ajouté Ferrer.

A la question de savoir si la Commission européenne enquêterait sur les actions des négociants en céréales qui ont provoqué cette grave crise politique et de marché par la spéculation sur le marché intérieur de l'UE, le représentant a répondu que ces questions seraient également discutées dans le cadre de la plateforme de coordination.

« Des preuves pertinentes ont été présentées aux États membres et à la Commission européenne. Nous avons discuté des mesures qui peuvent être prises au niveau de l'UE et des États membres. Nous avons besoin de plus d'informations et d'une image claire de ce qui se passe pour poursuivre ce travail », a déclaré le représentant de la Commission européenne.

Dans le même temps, il s'est abstenu d'évaluer le procès intenté par l'Ukraine à l'OMC contre la Pologne, la Hongrie et la Slovaquie après que ces pays ont imposé des mesures restrictives unilatérales contre les importations de produits agricoles en provenance d'Ukraine.

« Nous ne pouvons pas commenter pour le moment. Nous évaluons la situation et devons décider comment procéder. Mais hier, il était important de souligner que la politique commerciale de l’UE relève de la compétence exclusive de la Commission européenne », a déclaré Ferrer.

Source: APKinformer (Ukraine)

Retour aux nouvelles
×