la sécheresse

Il n'y a jamais eu une telle sécheresse : mauvaises perspectives pour la récolte de colza dans toute la Lettonie


La situation des cultures de printemps dans les champs est mauvaise dans toutes les régions de Lettonie, rapporte le Centre national de conseil et d'éducation agricole. En raison du manque d'humidité, les deux ont Céréales aussi bien que Colza A beaucoup souffert.

Il a été démontré que les épis de céréales sont courts et que le colza d'été n'a que quelques pousses latérales et de petites inflorescences. Dans les zones suffisamment humides, le colza d'été pourrait encore se ramifier et former des pousses latérales, mais les rendements souffriraient en raison des nombreux ravageurs.

Certaines zones de Kurzeme sont plus hydratées que Vidzeme, mais dans la partie nord de Kurzeme, il y a eu très peu ou pas de pluie. Alfons Specks, représentant du Centre Talsi, a souligné qu'il n'y avait jamais eu de sécheresse comme cette année.

"Les semis de printemps sur les collines n'ont même pas encore germé... La sécheresse est si sévère que même les champs d'hiver ont des taches partiellement brûlées et les pommes de terre peuvent à peine germer", explique l'expert.

À Vidzeme, les grains sur le sol sablonneux jaunissent et se flétrissent, et dans les fermes mixtes, il a été décidé de tondre les champs d'avoine comme matière verte pour le fourrage, car les pâturages se sont asséchés.

Selon Inese Magdalenoki, conseillère au bureau de Preiļi du centre, la région est principalement une zone d'élevage de bétail, de sorte que l'état des pâturages est d'une importance primordiale.

« Les prairies sont brûlées et la coupe peut même être réduite de 50 %. Les choses se présentent mieux pour les prairies semées, où l'on peut espérer une réduction de 20 à 30 % de l'andainage. Les cultures de printemps semées à la mi-mai ne sont pas touffues, les épis sont très petits », explique l'expert.

Dans les régions de Zemgale et de Riga, grâce aux pluies, les champs sont visuellement à nouveau dans un état satisfaisant, mais sur les sols plus légers des cultures de printemps, en particulier l'orge, les feuilles inférieures ont pourri. Le colza d'été a également été attaqué par des ravageurs et les dégâts sont parfois considérables.

L'enquête sur les cultures de printemps a révélé que le rendement du blé en Lettonie cette saison pourrait être de 2,82 quintaux/hectare (contre 4,5 quintaux l'an dernier) et celui du colza de 1,6 (1,8) quintaux/hectare.

Source: oléoscope (Russland)

Retour aux nouvelles
×