Arrêter

La Pologne veut prolonger l'embargo sur les produits ukrainiens si Kiev aggrave encore le conflit céréalier


Pour la Pologne, les intérêts des agriculteurs passent avant tout. L'embargo sera maintenu jusqu'à ce que les mécanismes nécessaires soient mis en place. C'est ce qu'a déclaré le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki.

Selon lui, la Pologne est prête à continuer d’aider l’Ukraine, mais pas au prix d’une « déstabilisation du marché polonais ».

Morawiecki a ajouté que l'embargo resterait en vigueur jusqu'à ce que des « mécanismes de coopération » soient développés.

"Je préviens les autorités ukrainiennes : si elles intensifient le conflit, nous étendrons l'interdiction d'exportation visant la Pologne à davantage de produits", a déclaré le Premier ministre polonais.

Morawiecki a ajouté que la Pologne croit en la victoire de l'Ukraine, mais que les intérêts des agriculteurs polonais, des villages polonais et des Polonais sont les plus importants pour le gouvernement du pays.

"Cela sera le cas, quoi qu'en disent les gens dans le monde, car nous ne nous inclinons pas devant ceux de l'Est ou de l'Ouest, nous agissons uniquement dans l'intérêt des Polonais", a conclu le Premier ministre polonais.

Le 15 septembre, la Commission européenne a annoncé la fin des mesures restrictives à l'encontre des exportations de produits ukrainiens. Céréales et d'autres aliments dans l'UE. Les autorités polonaises, hongroises et slovaques ont également annoncé plus tard l'introduction de leurs propres interdictions. La Pologne a pris la deuxième place Blé, Colza, Tournesol ainsi que Maïs aussi Mehl sur la liste des produits interdits. La Hongrie a étendu l'interdiction à 24 produits.

L'Ukraine a intenté une action en justice auprès de l'Organisation mondiale du commerce, accusant ces pays de discrimination à l'égard des produits agricoles ukrainiens.

Source: Ukragroconsult (Ukraine)

Retour aux nouvelles
×