officier de police

La Pologne recherche 222 entreprises en cas d'importation de céréales d'Ukraine


Des fonctionnaires de l'administration fiscale nationale ont perquisitionné 222 entreprises et bureaux de douane en Pologne dans une affaire impliquant l'importation de céréales ukrainiennes dans le pays, selon le bureau du procureur de Rzeszow. Cela rapporte RMF24.

Le bureau du procureur provincial de Rzeszów enquête sur les céréales ukrainiennes importées en Pologne. Elle a déjà entrepris des dizaines de procédures préparatoires pour de nouvelles enquêtes. Et sur ses ordres, des responsables de l'administration fiscale nationale ont pris des mesures jeudi.

"222 perquisitions ont été effectuées au siège des importateurs de céréales et des bureaux de douane à travers le pays", a déclaré vendredi la procureure Anna Bernat-Lozhanska, porte-parole du bureau du procureur du district de Rzeszów.

Selon Bernat-Lożanska, de nombreux documents financiers et comptables, des preuves de contrôles aux frontières, des supports de données, de la correspondance commerciale et plus de 1.000 XNUMX tonnes de céréales ont été saisis lors de ces mesures, ce qui ne correspondait probablement pas aux informations figurant sur la déclaration en douane.

Une porte-parole du chef de l'administration fiscale nationale, Justyna Pasecinska, a déclaré que plus de 800 fonctionnaires étaient impliqués dans l'action.

Dans l'intérêt de l'enquête, aucun détail des perquisitions n'a été dévoilé.

Le bureau du procureur de Rzeszow a inclus dans les procédures d'enquête précédemment menées par d'autres procureurs à travers le pays, ainsi que des rapports préparés par les autorités douanières et fiscales. Les enquêteurs enquêtent sur tous les cas de fraude dans le Zusaliées à la qualité des céréales ukrainiennes importées en tant que céréales techniques ou industrielles et éventuellement utilisées pour produire des denrées alimentaires ou des aliments pour animaux.

Les importateurs, qui ont déclaré l'utilisation de céréales à des fins techniques, espéraient contourner les procédures et échapper aux tests spéciaux des inspecteurs chargés de contrôler ces produits.

Le 2 mai, la Commission européenne a émis des mesures temporaires spéciales pour un nombre limité de produits en provenance d'Ukraine.

Quatre produits agricoles - blé, maïs, colza et graines de tournesol - originaires d'Ukraine ont été temporairement interdits d'importation dans cinq pays de l'UE.

La Commission européenne a déclaré que les mesures visaient à résoudre les problèmes logistiques dans le Zusasupprimer le lien avec ces produits en Bulgarie, Hongrie, Pologne, Roumanie et Slovaquie.

Le 5 juin, la Commission européenne a prolongé l'interdiction jusqu'au 15 septembre. Dans le même temps, plusieurs pays, dont la Pologne, souhaitaient prolonger l'interdiction jusqu'à la fin de l'année.

Source: Ukragroconsult (Ukraine)

Retour aux nouvelles
×