billets

Cinq pays de l'UE ont augmenté leurs exportations et leur transformation de céréales au détriment de l'Ukraine


Les pays frontaliers qui ont interdit l'importation de produits agricoles ukrainiens en 2022 ont renforcé leur capacité d'exportation, augmenté la transformation interne et augmenté la compétitivité du complexe d'élevage avec les importations en provenance d'Ukraine.

C'est ce qu'a déclaré le ministre ukrainien de la Politique agricole et de l'Alimentation, Nikolai Solsky, lors de la session du Conseil de l'UE sur l'agriculture et la pêche, qui s'est tenue à Bruxelles les 29 et 30 mai.

Il a noté que la Pologne avait augmenté ses exportations de plus d'un quart, atteignant un niveau record de 47,5 milliards d'euros. La production de viande de volaille, grâce notamment aux céréales ukrainiennes, a augmenté de 7,5 %.

"La Pologne a par exempleusaAvec d'autres pays d'Europe de l'Est où des restrictions ont été introduites, les produits agricoles (agricoles et alimentaires) sont importés d'Ukraine pour 7 milliards d'euros. Selon les estimations des experts, ce volume représente environ 3,5 milliards d'euros. Céréales ainsi que Oléagineux, qui ont été exportés vers d'autres pays après la surcharge. Si l'on considère uniquement les exportations de céréales et d'oléagineux, elles représentent 80 % du transit ukrainien. Dans le même temps, les exportations de produits agricoles de ces cinq pays ont augmenté de 2022 milliards d'euros en 18 », a déclaré le service de presse du ministère, citant Solski.

Il a également noté que par rapport à l'année dernière, les exportations de céréales et d'oléagineux de l'Ukraine devraient diminuer d'un tiers - jusqu'à 46 millions de tonnes par an. Par conséquent, l'Ukraine sera en mesure d'exporter moins de céréales que l'année dernière de 40 %.

Nikolai Solsky a souligné qu'avant de décider d'une interdiction de livraison, des enquêtes doivent être menées conformément à la réglementation européenne.

"Nous sommes absolument prêts pour de telles études et nous demandons à l'UE d'agir selon les règles que l'UE a établies", a-t-il déclaré.

Le ministre a également souligné que les mesures restrictives introduites doivent être abolies et que des solutions durables doivent être trouvées lors de consultations avec la participation de l'Ukraine.

Source: Ukragroconsult (Ukraine)

Retour aux nouvelles
×