Commission européenne

Cinq pays de l'UE demandent des mesures préventives accrues pour l'importation de produits agricoles ukrainiens


La décision de la Commission européenne d'interdire temporairement la fourniture de certains types de produits agricoles ukrainiens à cinq pays d'Europe de l'Est, entrée en vigueur le 2 mai de cette année, pourrait s'avérer inefficace et insuffisante. Envoyé le XNUMX mai au vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis et au commissaire européen à l'Agriculture Janusz Wojciechowski, le ministère polonais de l'Agriculture a déclaré que le bureau de presse avait lu cela dans une lettre conjointe des ministres de l'Agriculture de Pologne, Bulgarie, Roumanie, Slovaquie et Slovaquie Hongrie avec .

«Les ministres accordent une attention particulière au fait que l'interdiction d'importation conformément à la mise en œuvre du règlement 2023/903 de la Commission européenne du 2 mai 2023 concernant l'introduction de mesures préventives pour certains produits originaires d'Ukraine ne s'applique pas aux marchandises importées via Des contrats ont été importés qui ont été signés avant l'entrée en vigueur de ce règlement, c'est-à-dire avant le 2 mai de cette année », indique le communiqué.

Pour cette raison, les ministres appellent la CE à trouver un moyen de sortir de cette situation en "proposant des mécanismes juridiquement contraignants appropriés". En particulier, ils proposent que l'effet de l'interdiction d'importer sur Blé, Maïs, Colza ainsi que Tournesol de l'Ukraine vers cinq pays de l'UE d'ici la fin de 2023.

En outre, selon les signataires de la lettre, il est nécessaire d'introduire un contrôle constant des importations d'autres produits agricoles sensibles en provenance d'Ukraine et, si nécessaire, de prévoir une introduction rapide de mesures préventives en cas de violation.

Une autre proposition est d'ajuster le soutien aux agriculteurs des cinq pays mentionnés aux pertes réelles et de fournir des fonds supplémentaires aux agriculteurs, puisque le budget de la politique agricole générale et les budgets nationaux ne sont pas encore suffisants.

Source: APKinformer (Ukraine)

Retour aux nouvelles
×