Orge

La récolte d'orge en Europe sera inférieure de 4 à 5 millions de tonnes aux deux récoltes précédentes


Dans le rapport de novembre, les experts de RMI Analytics ont légèrement augmenté leurs estimations concernant la récolte mondiale d'orge, mais ont indiqué que la récolte européenne serait nettement inférieure à celle de l'année dernière.

Les prévisions de récolte totale ont été légèrement relevées de 0,3 million de tonnes à 140,8 millions de tonnes en raison de l'achèvement de la récolte au Canada et de l'amélioration des prévisions en Australie. Au Canada, la récolte est estimée à 8 millions de tonnes, la qualité de l'orge étant plutôt bonne. En Australie, le total est estimé à 11,19 millions de tonnes, en hausse de 0,2 million de tonnes par rapport aux prévisions précédentes. Ça tourne en Argentine Orge eh bien, et les analystes estiment la récolte à 4,59 millions de tonnes, mais dans certaines régions, il y a eu du gel qui affectera la récolte.

La situation en Europe et au Royaume-Uni reste inchangée, la récolte est estimée à 54,46 millions de tonnes, soit 4 à 5 millions de tonnes de moins qu'en 2021 et 2022. Les agriculteurs d'Europe du Nord ont été confrontés à plusieurs défis lors de la récolte. L'humidité élevée a entraîné une germination prématurée et a également rendu difficile le semis de l'orge d'hiver. La qualité de la récolte est encore testée, ce qui a entraîné une forte augmentation des prix.

Compte tenu de la moindre demande de matières premières de qualité sous-optimale et d’une récolte moindre, le marché reste équilibré. Une expansion des superficies cultivées est attendue pour 2024, également en raison des retards dans les semis d’orge d’hiver. Les analystes estiment qu’il pourrait y avoir une reprise indispensable des superficies cultivées en 2024, conduisant à des rendements plus élevés.

Comme en Europe du Nord, les semis d'orge d'hiver en France accusent un retard d'environ 10 pour cent et, là aussi, les analystes s'attendent à une augmentation des superficies cultivées en orge de printemps en 2024.

La récolte mondiale d’orge est estimée à 11,3 millions de tonnes en dessous des niveaux de 2022 – une seule fois au cours de la dernière décennie le monde a-t-il connu une récolte inférieure. Cependant, RMI Analytics s'attend à ce qu'il y ait suffisamment d'orge brassicole disponible pour répondre à la demande, en supposant que l'Argentine et l'Australie récoltent au moins des quantités moyennes.

Source: Ukragroconsult (Ukraine)

Retour aux nouvelles
×