euro

L'Australie est mécontente de la décision de la Chine de revoir les tarifs d'importation de l'orge


Le gouvernement australien a exprimé sa déception que la Chine ait demandé un mois supplémentaire pour achever l'examen nécessaire à la levée des droits d'importation sur l'Australie. Orge est nécessaire et a averti que s'il y avait de nouveaux retards, elle rouvrirait le dossier à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a rapporté Reuters.

Comme mentionné précédemment, le 11 avril de cette année, l'Australie a accepté de suspendre temporairement son procès à l'OMC contre les droits antidumping et compensateurs de la Chine sur l'orge après que la partie chinoise a déclaré qu'elle accélérerait l'examen. À ce moment-là, les pays ont convenu que la Chine achèverait l'examen dans un délai de trois mois, peut-être dans un délai de quatre mois.

"La Chine a demandé une prolongation d'un mois pour examiner la question, ce que nous avons accepté. Bien que nous soyons déçus que l'examen n'ait pas pu être achevé dans les trois premiers mois, nous restons convaincus que les obstacles pourront être rapidement levés", a déclaré une déclaration conjointe de la porte-parole de la ministre autrichienne des Affaires étrangères Penny Wong et du ministre du Commerce du pays Don Farrell.

Il convient de rappeler qu'en 2022, la Chine a imposé des tarifs combinés de cinq ans sur l'orge australienne à 80,5 %, ce qui a incité l'Australie à déposer une plainte officielle auprès de l'OMC, qui a ensuite mis en place un groupe spécial pour régler le différend.

Source: APKinformer (Ukraine)

Retour aux nouvelles
×